La préface de François Laurent